Quid des cultivars japonais ?

Toute personne ayant appris le japonais éprouve le besoin d'apporter des compléments d'informations sur la prononciation et la signification des noms japonais, surtout lorsque ceux-ci sont écorchés, mal retranscrits en phonétique ou incompris.

Face à la grande quantité de cultivars japonais (et au nombre d'erreurs) qui circulent sur le marché français, il me paraît opportun d'apporter quelques nuances, quelques explications sur le choix de ces noms, leur origine, la date de leur création ou leur obtenteur.

J'ai donc décidé de dédier un article par semaine à un cultivar, histoire d'apporter quelques précisions...

Publié par Sophie Le Berre.

Imprimer