Bienvenue sur ce site nominatif, qui rassemble tout ce que j'ai traduit du japonais et publié sur mon ancien site JARDINS BOTANIQUES JAPONAIS*, sur mon blog d'actu du monde végétal japonais et sur les JARDINS DE SANUKI, depuis 2008.

Spécialiste de l'histoire de l'horticulture japonaise à l'époque d'EDO (1603-1868), j'ai rédigé un mémoire sur "La grande vogue de l'ipomée à l'époque d'Edo" pour le Master 2 de Japonais, que j'ai obtenu à l'INALCO en juillet 2015. Je vais poursuivre mes recherches dans ce domaine avec un nouveau cursus universitaire en Doctorat de japonais à l'Université de Paris (CRCAO).

Étant native de Touraine et y résidant, je m'intéresse également à l'histoire de l'horticulture ornementale en région Centre-Val de Loire, à l'histoire des jardins et des paysagistes du XIXe siècle.

Pour me contacter : contact.sophieleberre{arobase}gmail.com - Lien vers mon parcours professionnel

Sophie Le Berre

* J'attire votre attention sur le fait que mes anciens noms de sites Internet "jardins botaniques japonais.fr" et "jardins de Sanuki.fr" ont été repris par d'autres personnes et dans l'un des deux cas, une bonne partie de mes traductions et de mes pages a été littéralement copiée sans aucun scrupule et sans que je sois sollicitée.

Le sceau qui figure en haut de cette page est mon sceau, il m'a été donné par mon maître de calligraphie au Japon et signifie mon prénom en japonais.

LIEN VERS LES PLANTES DU JAPON

LIEN VERS LES JARDINS DE SANUKI

Les festivals de pivoines au Japon


En plus des glycines et des azalées, le Japon fête la floraison des pivoines arbustives, Paeonia suffruticosa, appelées "botan" en japonais (ボタン, 牡丹) entre la fin avril et le début mai.
Les Paeonia suffruticosa sont originaires de Chine, mais elles ont été importées au Japon il y a plusieurs siècles et les Japonais ont, comme les Chinois, développé, amélioré et hybridé à tour de bras.
Si vous êtes passionnés de pivoines et que vous êtes au Japon ou sur le point d'y aller, je vous conseille d'aller dans la préfecture de Shimane, notamment sur l'île de Daikon-jima, qui est un haut lieu de culture des pivoines.
Je vous propose une liste -non exhaustive- de quelques endroits à visiter pour la floraison des pivoines.

1/ Préfecture de Shimane (島根県), sur l'île de Daikon-jima (大根島) :
- le botan-en (jardin de pivoines), 牡丹園.
- le chugoku-botan-en (jardin de pivoines chinoises), 中国ぼたん園
- le E-shima botan-en (jardin de pivoines E-shima), 江島ぼたん園
- le Yushi-en (jardin Yushi-en), 由志園
- le Daikon-jima botan-en (jardin de pivoines de Daikon-jima), 大根島ぼたん園


2/ Préfecture d'Okayama (岡山県) :
- le temple Seigen-ji (清眼寺), également connu comme le "temple des pivoines", dans la ville de Tsuyama (津山市); plus de 100 variétés de pivoines.


3/ Préfecture de Fukushima (福島県) :
- le jardin de pivoines Sukagawa (須賀川牡丹園), dans la ville de Sukagawa (須賀川市); plus de 280 variétés de pivoines.


4/ Préfecture de Nara (奈良県) :
- le temple Hase-dera (長谷寺), dans la ville de Sakurai (桜井市); plus de 150 variétés de pivoines.


5/ Préfecture de Saitama (埼玉県) :
- le jardin de pivoines de Higashimatsuyama (東松山ぼたん園), dans la ville de Higashimatsuyama (東松山市).


6/ Dans l'agglomération de Tokyo (東京都) :
- le sanctuaire de Ueno (上野東照宮), dans l'arrondissement de Taito; plus de 200 variétés de pivoines.
- le jardin de pivoines Machida (町田ぼたん園), dans la ville de Machida (町田市); plus de 190 variétés de pivoines.


7/ Préfecture de Kanagawa (神奈川県) :
- le sanctuaire de Tsurugaoka (鶴岡八幡宮), dans la ville de Kamakura (鎌倉市); plus de 200 variétés.


8/ Préfecture de Chiba (千葉県) :
- le jardin de pivoines de Mobara (茂原牡丹園), dans la ville de Mobara (茂原市).


9/ Préfecture de Ibaraki (茨城県) :
- le jardin de pivoines de Tsukuba (つくば牡丹園), dans la ville de Tsukuba (つくば市); magnifique jardin botanique privé.


10/ Préfecture de Hyogo (兵庫県) :
- le jardin de pivoines (牡丹園), de la ville de Akashi (明石市).

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.