Bienvenue sur ce site nominatif, qui rassemble tout ce que j'ai traduit du japonais et publié sur mon ancien site JARDINS BOTANIQUES JAPONAIS*, sur mon blog d'actu du monde végétal japonais et sur les JARDINS DE SANUKI, depuis 2008.

Spécialiste de l'histoire de l'horticulture japonaise à l'époque d'EDO (1603-1868), j'ai rédigé un mémoire sur "La grande vogue de l'ipomée à l'époque d'Edo" pour le Master 2 de Japonais, que j'ai terminé à l'INALCO en juillet 2015, et je poursuis mes recherches dans ce domaine. Cela se traduit également par la rédaction d'articles et des conférences.

En parallèle, je suis présidente de l'association Vouvray Patrimoine; je m'intéresse à l'histoire de l'horticulture ornementale de la région Centre-Val de Loire, à l'histoire des jardins, et je crée des projets de développement autour du patrimoine végétal.

Pour me contacter : contact.sophieleberre{arobase}gmail.com - Lien vers mon parcours professionnel

Sophie Le Berre

* J'attire votre attention sur le fait que mes anciens noms de sites Internet "jardins botaniques japonais.fr" et "jardins de Sanuki.fr" ont été repris par d'autres personnes et dans l'un des deux cas, une bonne partie de mes traductions et de mes pages a été littéralement copiée sans aucun scrupule et sans que je sois sollicitée.

Le sceau qui figure en haut de cette page est mon sceau, il m'a été donné par mon maître de calligraphie au Japon et signifie mon prénom en japonais.

LIEN VERS LES PLANTES DU JAPON

LIEN VERS LES JARDINS DE SANUKI

Amsonia elliptica

Amsonia elliptica Roem. & Schult.
Nom japonais : chôjisô, チョウジソウ, 丁字草 (elle a été appelée comme cela car, vue de côté, la fleur rappelle la forme du kanji "chô" : 丁)
Classée dans la famille des Apocynaceae (famille des pervenches, du laurier rose...), cette vivace originaire du Japon, de Chine et de Corée fleurit actuellement au parc d'étude de la nature à Tokyo, raison pour laquelle je décide d'en parler aujourd'hui.

Fleur d'Amsonia elliptica
Photo du Parc d'Etude de la Nature à Tokyo ©

Distribution : depuis l'île de Hokkaido jusqu'à la préfecture de Miyazaki sur l'île de Kyushu.
Attention elle est menacée d'extinction quasiment partout au Japon et figure sur la liste rouge du Japon dans la catégorie NT.

Légende de la carte : gris = EX (éteinte), framboise = CR + EN (en danger critique et en danger), orange = VU (vulnérable), bleu = données insuffisantes, vert = autre.

Dans la campagne japonaise

On la trouve au Japon, à l'état naturel, au bord des cours d'eau et dans les plaines humides, en groupe.
Hauteur de la plante : entre 40 et 80 cm.
Feuilles : elliptiques, alternes, de 6 à 10 cm de long et 1 à 2 cm de large.
Floraison : en cyme; elle se produit, au Japon, en mai/juin; les fleurs sont de couleur bleu pâle, avec un épanouissement horizontal.
Les causes de sa disparition au Japon : destruction de son habitat naturel à cause de l'urbanisation, du bétonnage des rives et de l'agriculture.
Au Japon, elle est utilisée dans les jardins (notamment jardins aquatiques), en bonsaï et en fleurs coupées. Elle se plaît dans les endroits plutôt humides et à mi-ombre.
Attention pour ceux qui vivent au Japon car on trouve régulièrement, dans les jardineries japonaises, les Amsonia angustifolia et Amsonia tabernaemontana vendues sous le nom de "chôjisô", alors qu'il ne s'agit pas de la même espèce.

Dans la campagne japonaise

 

Dans un jardin japonais
En pot

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.